Charte des artistes pour le climat

Rencontre

L'Usine Sonore

Dans le contexte de plus en plus pressant de la crise climatique et en dépit des vents contraires soufflés par ses négateurs, les acteurs de la culture doivent, comme l’ensemble des citoyen·ne·es, des institutions et des organisations de notre pays, réfléchir à leurs pratiques en termes d’impact environnemental et mobilisateur. C’est dans cet état d’esprit qu’est née la Charte des artistes, acteurs et actrices culturel·le·s pour le climat, rédigée par Pierre-Louis Chantre, Camille Rebetez et Tom Tirabosco.

Lancée au printemps 2019 à l’intention des membres de notre communauté, cette charte est disponible en ligne à cet emplacement, où il est également possible de la signer.

Cette initiative a non seulement pour ambition d’amener les acteurs et actrices professionnel·le·s que nous sommes à plus de responsabilité environnementale directe, mais également de nous motiver à sensibiliser nos publics par nos actions. Toutefois, si sa formulation laisse toute latitude d’évoluer et de négocier progressivement les efforts à consentir, elle soulève tout de même bien sûr des questions difficiles, au sens où elle remet en question nombre de nos pratiques, habitudes, voire traditions.

Comment implémenter les engagements pris lors de la signature de la charte ?
Jusqu’à quel point le bénéfice social d’une action culturelle peut-elle justifier son coût environnemental ?
Quels outils mettre en oeuvre pour suivre et évaluer l’impact climatique d’une organisation culturelle ?
Comment intégrer dans les messages portés par nos oeuvres et activités, des incitations et sensibilisations à la lutte climatique adressées à nos publics ?
Et finalement, est-ce à la culture de supporter des efforts que l'économie ne fait pas ?

Ces questions ne trouveront pas leurs réponses facilement, et nous aimerions au contraire les mettre en débat avec d’autres personnes que nous, soumises aux mêmes problématiques. C’est dans cette perspective que l’association Usinesonore a proposé aux rédacteurs de la charte d’organiser une soirée de réflexion, autour de ces différents points et sur la question plus générale de notre rôle d’acteurs et actrices culturel·le·s face à la crise environnementale.

Animée par Richard-Emmanuel Eastes, scientifique et président d’Usinesonore. Un apéritif dînatoire vous y sera ensuite servi ; un chapeau tournera à l’issue de la séance.

Pour des raisons d’organisation, la participation à cette soirée se fait sur inscription. Merci de bien vouloir répondre par retour de mail à l’adresse suivante : info@usinesonore.ch